Lutte contre la pollution de l’air par les particules fines : quelles solutions ?

Lutte contre la pollution de l’air par les particules fines : quelles solutions ?

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l’air tue annuellement près de 7 millions de personnes dans le monde. Principalement en raison de la hausse du taux de mortalité causée par les accidents vasculaires cérébraux, les maladies cardiaques et le cancer du poumon, l’OMS affirme également que 4,2 millions de décès en 2016 ont été causés par la pollution de l’air.

En dépit des améliorations, les concentrations de particules fines et d’oxydes d’azote continuent de dépasser les normes européennes dans certaines villes. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour participer à la lutte contre la pollution atmosphérique.

A lire en complément : Quelle mutuelle santé pour les jeunes ?

Diminuer l’émission de particules lors des freinages

Le système de freinage d’une voiture émet six fois plus de particules que le pot d’échappement : 30mg/km vs. 4,5mg/km. Ce qui justifie l’importance de trouver une solution pour réduire la pollution de l’air par les particules fines. Heureusement qu’il existe des solutions pour réduire l’émission de particules liée au freinage automobile.

Ces solutions assurent en effet la réduction de plus de 90 % des émissions de particules lors du freinage d’un véhicule ou d’un train.

A lire également : Les solutions novatrices pour corriger l'alignement de vos dents

Choisir un autre mode de transport

Le transport de voyageurs en France génère annuellement près de 75 millions de tonnes de dioxyde de carbone. Les véhicules représentent 92 % de ces émissions, d’après le ministère de l’Environnement et des Transports. Cependant, il est possible de réduire cette pollution en utilisant des modes de transport plus doux.

L’utilisation des transports en commun consomme environ 3 fois moins d’énergie et génère jusqu’à 50 fois moins de gaz à effet de serre que la conduite de votre propre voiture. Pour les trajets courts, la marche et le vélo sont des alternatives rapides et sans danger pour la santé et l’environnement.

Lutte contre la pollution de l'air par les particules fines quelles solutions

Faire des économies d’énergie

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur le changement du climat (GIEC), l’énergie que nous consommons chaque jour a un effet sur l’environnement et la santé. Par exemple, depuis 1970, les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel, etc.) représentent 78 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone.

Ainsi, vous devez éviter toute consommation d’énergie inutile pour économiser le plus d’énergie possible et réduire la pollution. Par exemple, lorsque vous partez en voyage, il est conseillé de débrancher les appareils électriques et d’éviter de les laisser en veille.

Réduire la consommation de plastique

Lors de la production du plastique, celui-ci est fabriqué à partir de substances toxiques telles que le benzène et le chlorure de vinyle. Ces produits sont connus pour causer le cancer et les sous-produits de fabrication ont tendance à polluer l’air et le sol. Par exemple, interdire les pailles, privilégier les gourdes écologiques et éliminer les sacs en plastique à usage unique peuvent contribuer à limiter la consommation et à réduire les déchets.

Porter un masque anti-pollution pour se protéger

Pour vous protéger des particules fines, vous devez utiliser un masque répondant aux normes européennes. En Europe, la certification FFP 2 ou 3 (Filtering Facepiece Particles level 3) sont les plus connues. Ce type de masque est jetable et se décline en différents types pour protéger contre la poussière, les virus et les particules.

Cependant, pour un résultat optimal, appliquez le masque correctement au niveau des ailes du nez et jetez le masque après un usage de 4 heures maximum.