Comment savoir si on souffre d’impuissance sexuelle ?

Comment savoir si on souffre d’impuissance sexuelle ?

L’impuissance sexuelle, souvent considérée comme un sujet tabou, est un trouble de la sexualité. Elle touche le patient physiquement, mais aussi psychologiquement. Elle est engendrée par de nombreux facteurs, certains corrigibles et d’autres non. Plusieurs signes permettent de se douter, et même d’être sûr qu’on souffre de ce mal. Cet article vous donne des indices qui vous permettent de savoir que vous souffrez d’impuissance sexuelle.

Faites attention aux signes corporels

En couple, entre amis, avec le médecin et avec soi-même, il est difficile de reconnaître qu’on souffre d’impuissance sexuelle. La majorité des hommes pour ne pas dire la totalité ont subi au moins une fois dans leur vie un cas d’impuissance ponctuelle. Il s’agit d’une non-réactivité du mouvement érectile du sexe à un moment donné.

A lire aussi : Quel est le secteur d'activité d'un physiothérapeute ?

Avoir un ou deux épisodes de non-réaction ponctuelle ne veut pas dire que vous souffrez d’impuissance sexuelle. Non ! Il faudrait cependant faire attention aux autres signes et être beaucoup plus prudent.

Lorsque vous constatez que vous avez eu un mal à l’érection, il faut éviter de commencer à réfléchir sur ce problème. Dans le cas contraire, vous pouvez être convaincu de souffrir d’un dysfonctionnement érectile. Votre subconscient pourrait alors agir sur votre physique et cela pourrait se produire à chaque fois.

A découvrir également : La calvitie précoce

Cependant, vous avez la possibilité de vérifier, ou contrôler vos réflexes en vous stimulant vous-même. Il suffit d’essayer de se stimuler sexuellement. Si vous êtes en bonne santé et que votre organisme est en forme, vous aurez une érection normalement. En revanche, si vous n’avez pas d’érection et que cela se produit sur plusieurs jours ou semaines, il y a sûrement un problème d’impuissance sexuelle sur le tapis. Il vous faudra alors identifier la cause, ou faire confiance à un spécialiste pour vous aider à l’identifier. Suite à cela, vous devez chercher à trouver des solutions pour régler le problème, un peu comme celles données sur ce site sur l’impuissance masculine.

Vérifiez la présence des symptômes.

L’impuissance sexuelle se manifeste par l’apparition et la persistance de plusieurs symptômes que sont :

  • Incapacité d’obtention d’une érection ;
  • Incapacité de maintien d’une érection lors d’un rapport sexuel ;
  • Diminution considérable de la libido ;
  • Perte d’intérêt pour le sexe ;
  • Augmentation de l’anxiété au sujet de la performance sexuelle.

Ces symptômes sont les principaux cas observés chez un patient souffrant de dysfonctionnement érectile. Outre ceux-là, on peut également enregistrer des troubles de l’orgasme et aussi de l’éjaculation.

Il vous faudra alors faire très attention à chaque détail et ne pas en faire tout un plat à la première observation. Si vous doutez trop du fait de présenter tous ces symptômes, il est préférable de consulter.

En consultation, la possibilité vous sera offerte d’être soumis à un questionnaire. Celui-ci permettra au médecin de faire le diagnostic et de déterminer le traitement adéquat à votre cas. Un médecin généraliste pourrait tout à fait convenir pour ce diagnostic et saurait vous orienter plus tard vers un sexologue ou un urologue pour de meilleurs traitements.

Savoir si on souffre d’impuissance sexuelle, c’est donc tester ses réflexes quand on a un doute. Il faudrait aussi faire attention aux symptômes et aller en consultation en cas de gros doutes pour faire un diagnostic.