La liposuccion douce : une nouvelle pratique en vogue

La liposuccion douce : une nouvelle pratique en vogue

Pour être belle, paraître plus jeune, gommer les effets du vieillissement ou d’un mauvais mode de vie et d’hygiène, on peut avoir recours à de nombreuses techniques de chirurgie esthétique. Cela fait des décennies que la liposuccion figure parmi les solutions les plus privilégiées. La liposuccion douce risque-t-elle de la détrôner ? Découvrez l’essentiel sur la liposuccion douce.

La liposuccion douce en bref

La liposuccion douce n’est pas une nouvelle solution miracle ou une technique de lipoaspiration qui vous permet de ne pas souffrir pour être belle ou beau et svelte. En fait la liposuccion douce est de la liposuccion classique effectuée sans que vous ayez à être endormi.e sous anesthésie générale. Une intervention de liposuccion douce s’effectue en sédatant uniquement les parties où vous voulez retirer du tissu graisseux.

A lire également : Comment perdre du poids pendant l'été ?

La liposuccion douce permet d’aspirer environ 2 litres de tissu graisseux par séance, tout en profitant d’un procédé moins invasif. On utilise une aiguille plus fine en liposuccion douce. La dépression utilisée pour aspirer le tissu graisseux est divisée par deux par rapport à celle utilisée en liposuccion classique. Une séance de liposuccion douce dure ainsi plus longtemps qu’une séance de liposuccion classique mais tout en douceur.

A voir aussi : Est-il possible d’acheter du PhenQ en pharmacie ?

La liposuccion douce est-elle faite pour vous ?

La liposuccion douce présente de nombreux avantages, certes. Toutefois, choisir la liposuccion douce n’est pas possible pour tout le monde. Avant tout, il faut retenir que la quantité de tissu graisseux qu’il est possible de retirer en une séance est limitée : 2 litres au maximum. Si la candidate veut en retirer davantage, deux options s’offrent à elle. Soit vous choisissez de faire plusieurs séances de liposuccion douce, soit vous choisissez la voie de la liposuccion classique.

En somme, les candidates idéales pour une liposuccion douce sont celles qui présentent un excès de graisse modéré et localisé. La liposuccion douce permet de se débarrasser de la graisse se trouvant sous la cuisse, sous le bras, le double menton, la culotte de cheval ou encore les poignées d’amour. Notez que la liposuccion douce est également très efficace pour effacer la cellulite.

Qui sont les pratiquants de la liposuccion douce ?

Bien que la lipoaspiration douce soit pratiquée sous anesthésie générale mais sous anesthésie locale ou rachianesthésie, il s’agit quand même d’un acte de chirurgie esthétique. En ce sens, votre esthéticienne ou votre infirmière n’est pas habilitée à effectuer une liposuccion aussi douce soit-elle. La liposuccion douce reste l’apanage du chirurgien esthétique.

Notez que lors d’une séance de liposuccion douce, d’infimes incisions doivent être pratiquées sur la peau afin d’y insérer l’aiguille fine. Une fois l’aspiration de toutes les graisses qu’il est possible de retirer en une seule séance effectuée, le chirurgien esthétique referme les incisions pour redonner à la peau son aspect naturel.

La liposuccion douce permet de récupérer relativement vite et surtout d’éviter les grosses ecchymoses. Notez toutefois que le résultat d’une liposuccion douce n’est pas visible directement, il faut à peu près un mois pour en apercevoir les effets. Trois mois après l’intervention, vous pouvez être sûr.e de voir les effets définitifs de la liposuccion.