À quelle assurance souscrire quand on est jeune médecin 

À quelle assurance souscrire quand on est jeune médecin 

Les assurances sont devenues des garanties bénéfiques, voire indispensables pour les personnes de plusieurs corps de métier, dont la médecine. Certaines assurances sont facultatives et d’autres pratiquement obligatoires, surtout pour les jeunes médecins. En fonction des besoins et des principaux risques du métier, le jeune médecin optera pour diverses garanties. Quelles sont les assurances auxquelles doit souscrire un jeune médecin ?

La Responsabilité Civile Professionnelle (RC)

Cette assurance figure parmi les plus importantes pour les médecins, en occurrence pour un jeune médecin. Il est facultatif pour les médecins salariés et obligatoire pour ceux exerçant de façon libérale. Elle est recommandée pour tous les médecins afin de se protéger en cas d’accidents ou de fautes professionnelles pouvant conduire à des poursuites pénales. Le prix moyen de la RC Professionnelle est de 59 €/an. La tarification se fait en fonction du chiffre d’affaires, de la sinistralité et de l’année d’expérience. Assurance rcp jeune médecin​ et garantie PJ vont varier le prix de l’assurance (doubler). Pour le jeune médecin salarié, elle est obligatoire puisqu’elle peut l’aider dans une situation de « faute détachable » de la fonction.

A lire aussi : Acheter des médicaments en ligne, cela évite de se déplacer !

Les garanties de l’assurance RC Pro médecin

Le jeune médecin peut être exposé à une variété de risques dans l’exercice de ses fonctions. Chacun de ces risques peut être couvert par l’une des garanties de la responsabilité civile professionnelle.

Responsabilité Civile Pro (RCP)

Si le patient a été pris en charge et soigné dans un hôpital public, la responsabilité du médecin peut être recherchée sauf s’il ne s’agit pas d’une faute détachable de la fonction. Cette garantie va donc couvrir :

A lire aussi : Les programmes de santé en RDC

  • Les erreurs de diagnostic ;
  • Le risque d’infection à la suite d’une opération.

Garantie recours et défense

Cette garantie est très importante lorsque l’évènement n’est pas pris en compte par la garantie RC. La garantie recours et défense ne prend aucunement en compte les pratiques prohibées par la loi. Elle aide dans le cas d’une procédure pénale engagée par un patient ou sa famille pour faute professionnelle.

Protection juridique

Elle est également très importante pour le jeune médecin libéral et se prend en option. Elle couvre les litiges avec un patient, sa famille, l’hôpital ou un collègue.

Responsabilité Civile Exploitation (RCE)

Cette garantie concerne surtout les libéraux et couvre les accidents au sein du cabinet ou en dehors de tout acte de prévention ou de soin.

L’assurance auto

C’est une assurance obligatoire pour le jeune médecin qui utilise un véhicule durant l’exercice de ses fonctions. Cette assurance coûte environ 45 €/mois. Ce montant varie en fonction de l’âge du conducteur, du modèle du véhicule et des antécédents.

Le multirisque professionnel

Cette assurance s’avère obligatoire pour un jeune médecin qui a un cabinet (travail privé). L’assurance couvre :

  • Les locaux professionnels ;
  • La perte d’activité liée à un incendie ;
  • La perte d’activité liée à un cambriolage.

La prévoyance

Cette garantie est plus connue sous la forme d’une assurance d’indemnités journalières. Elle est recommandée pour les jeunes médecins libéraux. Elle permet de maintenir le salaire en cas d’accidents ou de maladie. Elle coûte en moyenne 26 €/mois. Les critères entrant en compte lors de la fixation de ce montant sont l’âge, les garanties choisies et le lieu de travail.