Découvrez les différentes techniques de greffe de cheveux

Découvrez les différentes techniques de greffe de cheveux

La perte de cheveux peut être une source de détresse pour beaucoup, mais grâce aux progrès de la technologie médicale, la greffe de cheveux offre une solution viable. Si vous envisagez une greffe de cheveux, il est essentiel de comprendre les techniques disponibles pour faire un choix éclairé. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les trois principales méthodes de greffe de cheveux : la transplantation d’unités folliculaires (FUT), l’extraction d’unités folliculaires (FUE) et la transplantation capillaire directe (DHI). Nous examinerons les procédures, les avantages et les inconvénients, et nous vous aiderons à déterminer celle qui vous convient le mieux.

Transplantation d’unités folliculaires (FUT)

La greffe d’unités folliculaires est l’une des techniques de greffe de cheveux les plus anciennes et les plus conventionnelles. Elle consiste à prélever une bande de peau sur la zone donneuse, généralement située à l’arrière du cuir chevelu. Cette bande est ensuite disséquée en follicules pileux individuels sous un microscope avant d’être transplantée dans la zone receveuse.

A lire en complément : Connaissez-vous le test comportementaliste ?

Procédure :

  • Le cuir chevelu est nettoyé et insensibilisé à l’aide d’un anesthésique local.
  • Une bande de peau est prélevée chirurgicalement sur la zone donneuse.
  • La zone donneuse est suturée.
  • La bandelette est méticuleusement disséquée en follicules pileux individuels.
  • La zone receveuse est préparée par de petites incisions.
  • On implante les follicules pileux dans la zone receveuse.

Avantages :

  • Il est possible de transplanter plus de follicules pileux en une seule intervention que par FUE.
  • Prend généralement moins de temps que la FUE.
  • Souvent plus rentable que la FUE.

Inconvénients :

  • Laisse une cicatrice linéaire sur la zone donneuse.
  • Temps de cicatrisation plus long.
  • Peut entraîner plus de douleur et d’inconfort que les autres méthodes.

Extraction d’unités folliculaires (FUE)

La FUE a gagné en popularité en tant que technique de greffe de cheveux peu invasive. Elle consiste à prélever des follicules pileux individuels dans la zone donneuse et à les transplanter dans la zone receveuse.

A découvrir également : De quelle manière le CBD est-il susceptible d'atténuer la douleur chronique ?

Procédure :

  • Le cuir chevelu est nettoyé et endormi à l’aide d’un anesthésique local.
  • Un petit poinçon est utilisé pour extraire des follicules pileux de la zone donneuse.
  • La zone donneuse est bandée et les follicules pileux prélevés sont recueillis dans une solution.
  • De petites incisions sont pratiquées dans la zone receveuse.
  • Les follicules pileux sont implantés dans la zone receveuse à l’aide de différentes techniques.

Avantages :

  • Peu invasive, sans cicatrice linéaire sur la zone donneuse.
  • Temps de guérison plus rapide.
  • On rapporte que c’est moins douloureux.

Inconvénients :

  • Prend généralement plus de temps que la FUT.
  • Peut être plus coûteuse que la FUT.
  • Ne convient pas toujours aux patients dont la perte de cheveux est avancée.

Transplantation capillaire directe (DHI)

La DHI est une technique de transplantation capillaire plus récente et plus avancée, qui est essentiellement une adaptation de la méthode FUE. Elle utilise un instrument spécialisé ressemblant à un stylo, connu sous le nom de stylo implanteur Choi, pour implanter des follicules pileux directement dans la zone receveuse.

Procédure :

  • Le cuir chevelu est nettoyé et insensibilisé à l’aide d’un anesthésique local.
  • Des follicules pileux individuels sont extraits de la zone donneuse à l’aide d’un petit poinçon.
  • Les follicules pileux sont placés dans un outil spécialisé en forme de stylo.
  • L’outil en forme de stylo est utilisé pour créer de petites incisions dans la zone receveuse et implanter les follicules pileux simultanément.

Avantages :

  • Peu invasive, sans cicatrice linéaire sur la zone donneuse.
  • Temps de guérison plus rapide.
  • C’est moins douloureux.
  • Précision accrue de l’implémentation des follicules pileux.

Inconvénients :

  • Prend généralement plus de temps que la FUE.
  • Peut être plus coûteuse que la FUE.
  • Ne convient pas toujours aux patients dont la perte de cheveux est avancée.

Quelle technique vous convient le mieux ?

La technique de greffe de cheveux qui vous convient le mieux dépend de vos besoins et de vos préférences. Voici un guide rapide :

  • FUE ou DHI : ce sont d’excellentes options pour les personnes qui recherchent des procédures peu invasives, sans cicatrice linéaire sur la zone donneuse. Les deux méthodes permettent une cicatrisation plus rapide et moins de douleur. La DHI permet de placer les follicules pileux avec une plus grande précision.
  • FUT : si vous devez transplanter un nombre important de follicules pileux en une seule intervention et que le coût est un facteur important, la FUT peut être le meilleur choix. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’elle laisse une cicatrice linéaire et que le processus de guérison est plus long.

La clé d’une greffe de cheveux réussie réside dans la consultation d’un chirurgien qualifié. Il évaluera vos besoins et vos objectifs individuels et vous aidera à choisir la technique qui vous convient le mieux. En outre, un chirurgien compétent peut vous donner une idée réaliste des résultats que vous pouvez obtenir. Plus d’informations sur la greffe de cheveux.