La différence entre la surdité profonde et sévère

La différence entre la surdité profonde et sévère

Si vous vous êtes déjà demandé quelle était la différence entre une surdité profonde et une surdité sévère, vous n'êtes pas seul. De nombreuses personnes ne sont pas sûres de la différence entre ces deux types de surdité.

A lire également : Bien-être : trouver l’activité physique qui vous convient

Voici un rapide récapitulatif :

A voir aussi : Le médicament Seresta 10 mg ou 50 mg pour dormir : avis, risques et précautions

  • La surdité profonde est le type de perte auditive le plus grave, caractérisé par une incapacité à entendre des sons de 25 décibels ou plus. 

  • La surdité sévère, quant à elle, fait référence à une perte auditive qui rend difficile l'audition de sons de 40 décibels ou plus.

Alors, lequel des deux est le plus grave ?

En général, la surdité profonde est considérée comme plus grave car elle affecte la capacité d'une personne à entendre les bruits forts et à comprendre la parole. 

Cependant, chaque cas est unique et doit être évalué par un audiologiste qualifié.

Définir la surdité profonde et sévère

La surdité sévère et profonde est une classification de la perte auditive dans laquelle une personne éprouve des difficultés à comprendre la parole, même avec une amplification. 

La surdité sévère se produit lorsque l'audition résiduelle se situe entre 91 et 55 décibels, tandis que la surdité profonde se produit lorsque l'audition est inférieure à 55 décibels. 

Les deux formes de perte auditive altèrent considérablement la capacité d'une personne à communiquer efficacement et à comprendre les sons sans l'utilisation de dispositifs technologiques d'assistance tels que les implants cochléaires, les appareils auditifs ou les interprètes en langue des signes. 

Une surdité sévère à profonde peut nécessiter des méthodes de communication complexes faisant appel à plusieurs langues, ou une combinaison d'orthophonie et de lecture labiale. 

Selon le niveau spécifique de la déficience, elle peut également réduire les possibilités d'éducation et d'emploi qui exigent des compétences de communication efficaces.

Les symptômes de la surdité profonde et sévère

La surdité sévère et profonde peut avoir un impact profond sur la vie d'une personne. La surdité sévère et profonde se définit par des niveaux d'audition inférieurs à 90 dB HL sur les fréquences de 500 Hz à 4000 Hz. 

Les symptômes de la surdité sévère et profonde peuvent aller de la difficulté à entendre la parole à l'incapacité à comprendre le langage parlé ou la musique, en passant par une capacité réduite à localiser les sources sonores et des problèmes de production de la parole. 

Les personnes atteintes de surdité sévère ou profonde peuvent également éprouver des difficultés dans les situations sociales en raison de la difficulté à comprendre la conversation et d'un comportement non verbal exagéré, comme des mouvements exagérés de la bouche, du langage corporel, des gestes et des expressions faciales. 

Bien que de nombreuses personnes vivant avec une surdité sévère et profonde trouvent des moyens de communiquer efficacement par le biais de la langue des signes ou de la lecture sur les lèvres, il est important que les personnes diagnostiquées recherchent les traitements appropriés nécessaires à une communication réussie afin d'améliorer leur qualité de vie.

Les traitements pour chaque type de surdité

La surdité se présente sous de nombreuses formes, avec des causes et des traitements différents. 

Pour la surdité de transmission causée par une accumulation de liquide ou une infection, des antibiotiques ou des tubes auriculaires peuvent aider à réduire le blocage dans l'oreille moyenne et à soulager la perte auditive. 

Pour les personnes atteintes de surdité mixte, une thérapie intense visant à rétablir la mécanique vocale peut être bénéfique, associée à tout traitement médical nécessaire, comme des antibiotiques pour traiter les infections ou des médicaments pour réduire l'inflammation. 

Les pertes neurosensorielles causées par des dommages physiques à l'oreille peuvent souvent être traitées par des technologies telles que les appareils auditifs, les appareils acoustiques à programmation numérique, les écrans de réalité virtuelle montés sur la tête (VRHD), les implants cochléaires et les appareils à conduction osseuse. 

Dans certains cas, lorsque l'audition est perdue en raison d'un âge très avancé ou d'une hérédité familiale, rien ne peut être fait médicalement, mais il existe toujours des ressources numériques et en langue des signes pour continuer à communiquer.

Les conseils pour éviter que la surdité ne se développe 

L'une des meilleures façons d'empêcher l'apparition de surdités est de réduire ou d'éliminer son exposition aux bruits forts. 

Cela peut signifier n'importe quoi, des bouchons d'oreille pendant les concerts et les festivals, jusqu'à éviter d'afficher de la musique trop forte près de vos oreilles dans des situations de tous les jours, comme s'asseoir à un bureau avec des écouteurs. 

Analyser les décibels des sons qui vous entourent peut également s'avérer très utile ; si le son dépasse soixante-dix décibels pendant de longues périodes, il est très probablement en train d'endommager votre audition. 

En outre, il est important d'éviter les oreilles partiellement bouchées qui peuvent survenir à la suite d'infections ou de déshydratation ; prendre soin de vous en mangeant bien et en buvant beaucoup de liquides devrait permettre à vos oreilles de rester claires et saines. 

Enfin, une visite annuelle chez un audiologiste peut aider à détecter toute irrégularité avant qu'elle ne devienne un problème plus grave. Avec ces mesures en tête, vous serez en mesure de protéger votre audition et de vous donner les meilleures chances contre le développement de surdités.

En résumé 

Il existe deux types de surdité : sévère et profonde. On parle de surdité sévère lorsqu'une personne ne peut rien entendre, à moins que ce ne soit très fort. On parle de surdité profonde lorsqu'une personne ne peut rien entendre, quel que soit le niveau sonore. 

Les symptômes de chaque type de surdité peuvent varier en fonction de la personne, mais il existe certains traitements communs qui peuvent aider à améliorer la perte auditive pour les deux conditions. La prévention est toujours le meilleur remède, il est donc important de prendre des mesures ou prendre rendez-vous chez un audioprothésiste pour réaliser un bilan auditif pour éviter de développer la surdité en premier lieu.