Quels sont les outils utiles lors d’une intervention chirurgicale ?

Quels sont les outils utiles lors d’une intervention chirurgicale ?

Dans le but de retirer une tumeur, rattacher un vaisseau sanguin à un nouvel endroit ou libérer une occlusion intestinale, les médecins effectuent une opération chirurgicale. En fonction du problème de santé, il faut utiliser un outil spécifique afin de mener à bien l’intervention. Voici donc quelques équipements utiles lors d’une intervention chirurgicale.

Le bistouri

Encore appelé scalpel médical, le bistouri est un instrument chirurgical qui est généralement utilisé pour réaliser des incisions. Souvent, il est composé d’une lame non amovible en acier et d’un manche de fer. La lame du bistouri existe sous diverses formes. En effet, elle peut être droite, courbe ou même en faucille. De même, il faut préciser qu’elles sont chacune numérotées et sont adaptées à un usage spécifique.

Lire également : D’autres pays ont-ils également réduit la durée d’isolement de COVID-19, comme la France ?

Par ailleurs, il est possible de rencontrer un bistouri chirurgical en version électrique. En effet, le bistouri électrique peut être monopolaire ou bipolaire. Ici, c’est le courant électrique qui vient au bout du scalpel médical qui effectue la section des tissus. Toutefois, il est déconseillé de l’employer au niveau de la peau au cours de la première incision, car cet appareil est susceptible de laisser une brulure. En revanche, il est très utile lorsque le chirurgien souhaite mettre fin à des hémorragies.

Le microkératome

Développé dans les années 1950 par Jose Barraquer, le microkératome est un outil dont se servent les chirurgiens pour corriger une déficience visuelle. L’opération est appelée : chirurgie réfractive de l’œil. Au cours d’une intervention chirurgicale, celui-ci permet de découper une lamelle fine dans la partie antérieure transparente du globe oculaire du patient (cornée). C’est un équipement qui rivalise avec le laser femtoseconde qui vous donne la possibilité d’effectuer une découpe non mécanique.

A découvrir également : Comment se soigner grâce au gel d'aloe vera ?

Généralement, vous rencontrerez deux types de microkératomes : laser et mécanique. La version laser se sert de l’énergie lumineuse afin de créer des bulles sous la cornée à une profondeur prédéfinie. Quant à la version mécanique, elle est dotée d’une lame oscillante qui est capable d’effectuer des mouvements à 12 000 tours par minute. Cette dernière peut être déplacée mécaniquement ou manuellement.

Le trocart

Le trocart est un outil chirurgical qui est composé d’une tige métallique et d’une pointe triangulaire qui comporte trois arêtes très coupantes. Il est souvent utilisé pour effectuer des biopsies ou des ponctions. La ponction est le fait de prélever un tissu ou un liquide dans un organe. Avec le trocart, il est donc possible de réaliser une :

  • Ponction-biopsie hépatique : c’est-à-dire un prélèvement d’échantillons du foie ;
  • Ponction d’un hématome : prélèvement d’une collection de sang ancien ;
  • Ponction articulaire : prélèvement de liquide articulaire au niveau d’une articulation ;
  • Ponction rachidienne : prélèvement de liquide céphalo-rachidien dans la colonne vertébrale ;
  • Péricardiocentèse ;
  • Ponction sous-costale.

Par ailleurs, il faut préciser que cet outil diffère totalement de l’aiguille puisqu’il est contenu dans une canule et laisse émerger que la pointe. Dès que le chirurgien réalise la ponction, la canule reste dans les tissus afin de favoriser l’évacuation du liquide. Or l’aiguille est composée d’une tige creuse ayant une pointe aiguisée qui permet non seulement de faire des ponctions, mais aussi des injections (montée sur une seringue).