Le contrôle médical dans les entreprises françaises

Le contrôle médical dans les entreprises françaises

Le leader du contrôle médical vous propose ses services et il vous accompagne pour lutter contre l’absentéisme. Les salariés ont tendance à multiplier les arrêts de travail sans qu’une raison majeure soit évoquée. Grâce à ce professionnel, vous pourrez contrôler plus facilement vos employés lorsqu’ils sont absents. 

Une vraie explosion des arrêts de travail

Accidents du travail, maladies professionnelles… Les arrêts de travail ont tendance à se multiplier et c’est notamment le cas à cause du coronavirus. Cette maladie est largement présente sur le sol français et plusieurs employés peuvent être atteints, les effectifs sont alors réduits. Grâce à Mediverif, les entreprises françaises ont les moyens de contrôler les absences pour un motif dédié à la santé. Il est important de noter que cet absentéisme a des conséquences financières pour les sociétés, cela entraîne aussi des problèmes d’organisation dans les services. 

A voir aussi : Qui a le droit de vendre des dispositifs médicaux ?

Un contrôle médical simple et efficace

L’objectif premier consiste à savoir si le salarié est absent, car il est vraiment malade ou s’il s’agit d’un arrêt abusif. Ce spécialiste s’occupe de toutes les démarches, le contrôle est alors simple et rapide. Sous 48 heures, près de 90 % des vérifications sont effectuées dans les meilleures conditions. Un résultat en faveur de l’employé est aussi rendu dans 52 % des contrôles médicaux.

Comment réagir face à ces arrêts abusifs ? 

Si vous pensez que vos salariés ont tendance à s’absenter un peu trop facilement et régulièrement, il suffit de faire appel à Mediverif. Ce prestataire vous garantit un contrôle dans les meilleures conditions et surtout transparent. L’employeur recevra les résultats de l’enquête et il pourra agir comme il le souhaite. Généralement une suspension du complément de salaire peut être effective si l’absentéisme est décrit comme abusif. Le contrôle médical est donc incontournable surtout depuis le début de la crise sanitaire qui a commencé en mars 2020.

A lire en complément : Le centre d'hébergement et de réinsertion sociale : est-ce une solution contre l'exclusion sociale ?