Comment bien choisir son aide à domicile ?

Comment bien choisir son aide à domicile ?

A partir de 60 ans, les personnes âgées commencent à perdre leur autonomie. C’est une étape de la vie qui est particulièrement difficile à vivre. Des choses toutes simples telles que prendre son bain, se vêtir, se déplacer d’une pièce à l’autre et même enfiler une aiguille deviennent impossibles à faire sans assistance. La présence de la famille permet de rendre ces moments plus faciles à supporter. Mais, elle ne peut se rendre disponible tout au long des 24 heures que dure une journée. Alors, pour ces heures au cours desquelles la personne âgée se retrouve seule, il est nécessaire de faire appel à une aide à domicile. Voici comment procéder pour bien la choisir.

Opter pour les services prestataires ou mandataires 

En effet, l’activité d’aide à domicile est encadrée par plusieurs types de structures. Chacune d’entre elles présente des avantages qui lui sont propres, avec des services adaptés aux attentes et exigences des différentes clientèles ciblées. Si vous choisissez de travailler avec un service prestataire par exemple, c’est lui qui se chargera d’identifier et formaliser votre besoin. Ensuite, il procédera au recrutement de la personne ayant le profil le plus adéquat et la mettra en service à votre domicile. Il s’occupe de l’ensemble des formalités administratives et du suivi du personnel. 

Lire également : Comment le Kombucha agit-il sur l'organisme ?

En choisissant de travailler avec un service mandataire, vous serez exempté de toutes les formalités administratives et du suivi. Mais, le processus de recrutement sera plus méticuleux. Le but est de vous mettre à disposition une aide sur le long terme, car c’est vous qui êtes l’employeur de l’intervenant. Vous êtes donc responsable du paiement de son salaire et de ses cotisations sociales. Les attributions du service mandataire se résument à évaluer le besoin, établir le devis de la prestation envisagée, proposer le personnel, rédiger le contrat, suivre l’aspect administratif et intervenir comme intermédiaire en cas de litige entre les deux parties. Vous pouvez en savoir plus sur ce site dédié à l’aide à domicile.

Les critères de sélection les plus efficaces

Vous pouvez vous passer des services d’une structure intermédiaire et procéder au recrutement de votre auxiliaire de vie tout seul. La réussite de cette initiative reposera sur quelques principes clairs. Premièrement, la personne doit être choisie en fonction de ses affinités probables avec la personne dépendante. Votre parent passera le plus clair de son temps avec elle, alors il faudrait qu’ils aient une ou deux choses en commun pour faciliter cette cohabitation.

Lire également : Quels sont les bienfaits de la natation ?

Pour votre bien-être, et celui de la personne dépendante surtout, il est important de vérifier également que l’aide à domicile a des notions sur la pathologie dont souffre votre parent. En effet, prendre soin d’une personne atteinte d’Alzheimer exige une maitrise parfaite d’un ensemble de règles ainsi qu’un certain savoir-être pour ne pas s’impatienter face aux égarements du patient. En plus de ces qualités humaines, il est préférable que la personne sélectionnée habite à proximité du domicile de la personne dépendante, de façon à améliorer les délais d’intervention et à réduire le stress généré par la longueur des trajets. Enfin, il faudrait s’assurer de sa disponibilité pour qu’elle puisse intervenir pour aider la personne dépendant au lever si nécessaire.