Lutter contre les effets du temps avec le lifting partiel

Lutter contre les effets du temps avec le lifting partiel

MT : Lifting : Corriger le relâchement cutané

MD : Lifting : Le lifting est une intervention chirurgicale destinée à corriger le relâchement de la peau du visage.

Lire également : Qu'est-ce que la maladie d'Addison ?

Qu’il soit partiel, léger ou mini, le lifting est une méthode standardisée, pouvant avoir des effets rajeunissants sur le visage. Même s’il peut être effectué sous anesthésie locale, le lifting reste tout de même un geste chirurgical. 

La tendance du lifting pour prendre soin de sa peau

Entre injections, séances de laser, peeling ou encore séance de radiofréquence, les actes médicaux esthétiques sont de plus en plus populaires. Si les méthodes médicales traitent les rides ainsi que la perte de volume, les techniques chirurgicales elles, corrigent le relâchement de la peau. D’ailleurs, un lifting partiel est associé à la médecine esthétique.

Lire également : Qu'est-ce que la neurofibromatose ?

Le lifting complet n’est plus que très peu sollicité. En effet, à quoi bon traiter une partie du visage qui n’a besoin de traitement ? Mais tout dépendra du choix du patient.

Les avantages du lifting partiel sur la peau

L’intervention du lifting ciblé est beaucoup plus courte que le lifting complet. Le temps d’anesthésie est ainsi réduit. 

Il est important de noter que le chirurgien décolle moins la peau, ce qui permettra de limiter l’œdème, l’hématome ainsi que les troubles sensitifs. 

Les suites opératoires sont plus courtes et varient d’une semaine à un mois en fonction de l’âge de l’individu. Plus le patient est âgé, plus la récupération sera longue.

Dans tous les cas, le lifting partiel ne présente que peu de risques de résultat figé. Aussi, vos traits ne seront pas transformés. Vous en saurez plus sur le lifting sur ce lien : https://www.damienvanderstegen.com/lifting.html

Les divers liftings partiels que vous pouvez effectuer

Le lifting frontal

Avec l’arrivée des injections de toxine botulique, le lifting frontal se fait de plus en plus rare. Toutefois, quand le relâchement concerne la totalité du front ou encore les sourcils tombants, alors c’est la meilleure des options.

Le lifting cervical et cervico-facial

C’est un lifting qui ne traitera que le cou. Une légère cicatrice sera apparente derrière l’oreille. Il ne se réalise que très rarement seul car généralement quand on veut réaliser un lifting du cou, il est aussi nécessaire de retendre le rebord mandibulaire.

Le lifting cervical peut aussi compléter la volonté de rajeunissement, suite à des injections volumatrices dans la zone moyenne du visage. 

Le lifting cervico-facial lui, est une pratique courante, réalisée à partir de 50 ans. Il va retendre la zone du cou et va redessiner l’ovale du visage. L’intervention dure 2 heures environ. 

Le lifting temporal

Ce lifting permettra de rehausser la queue de sourcil et de réduire l’excès de peau au niveau de la paupière supérieure. 

Si vous désirez un résultat plus durable, c’est la meilleure des interventions. 

Le lifting facial

C’est un lifting qui redonne à la peau une seconde jeunesse. Il va retendre les tissus relâchés au niveau des joues.

Le chirurgien esthétique va procéder à l’injection de produits de comblement. 

S’entretenir avec son chirurgien au préalable

Il est indispensable de passer par quelques étapes avant de se lancer dans un lifting facial. La première est bien évidemment la consultation avec le médecin esthétique. Ce dernier vous expliquera les points suivants :

  • Le résultat probable ;
  • Le type d’anesthésie (générale ou locale) ;
  • Le déroulement de l’intervention (ambulatoire, post-opératoire, hospitalisation) ;
  • Les suites opératoires (pansements, drains, douleurs, bleus, œdème) ;
  • La durée d’arrêt à prévoir avant de reprendre ses activités.

Le chirurgien devra aussi vous parler des éventuels risques d’un lifting : perte de cheveux, hématome, troubles sensitifs ou encore nécrose. 

Le prix d’un lifting

Faire un lifting n’est pas une décision à prendre à la légère. Il faut bien y réfléchir avant de sauter le pas. 

Cela passe par la lecture d’un devis et la demande de réponses à toutes les questions que l’on se pose.

Le devis comprendra les honoraires du chirurgien, ceux de l’anesthésiste ainsi que les frais de clinique. Vous devez compter entre 4000 et 6500 euros pour réaliser cette opération. 

2