Quels sont les différents types d’hypnose ?

Quels sont les différents types d’hypnose ?

L’hypnose est une thérapie complexe, qui se décline sous de nombreuses formes selon les psychoses à guérir. C’est une thérapie qui intervient dans le soulagement de plusieurs maux comme l’insomnie, les douleurs. Aussi, avec la thérapie de l’hypnose, vous pourrez venir à bout de vos addictions. Aujourd’hui, il existe différentes sortes d’hypnose. Dès que vous aurez connaissance de chacune d’elle, vous saurez laquelle vous interpelle le plus. Mais quels sont ces différents types d’hypnose ? Éléments de réponses dans les lignes à suivre.

L’hypnose Ericksonienne

Ici, il s’agit d’un type d’hypnose où le thérapeute se place en position basse. Le thérapeute qui l’applique cherche à comprendre le client. Ensuite, il emploiera un langage d’influence qui invite au lieu de donner des ordres. Il doit adapter son ton et son langage selon les réactions du client. On parle de synchronisation au sujet. Le thérapeute est un accompagnateur qui considère que le client possède en lui les solutions à ses propres problèmes. Du fait du langage non autoritaire, le client est en confiance et cela permet la levée des résistances. L’hypnose Ericksonienne convient presque à toutes les applications comme la perte de poids, le développement personnel ou l’arrêt du tabac. D’ailleurs, avec votre motivation, le cabinet d’hypnose de Chateau Thierry vous fera changer en bien. Enfin, c’est un type d’hypnose très respectueux du client, car chaque séance est unique et adaptée à chaque personne.

A voir aussi : Quelles sont les perspectives du Feng Shui à la maison ?

L’hypnose directe

L’hypnose directe ou par suggestion directe est le type d’hypnose le plus classique. Depuis plusieurs années, l’hypnose classique est utilisée dans le milieu médical. En effet, cette approche sert à agir au plus vite pour traiter la douleur ou pour préparer rapidement à une intervention. Pour le spécialiste qui l’applique, il doit se placer en position haute afin d’être directif et autoritaire. À cet effet, il doit faire savoir au client de façon détaillée le symptôme ou le problème qu’il doit s’effacer. Ici, le ton est monotone et rythmé. Là, vous obtiendrez sa prompte adhésion. Enfin, une série de tests sur la raideur ou la lourdeur du corps permet d’apprécier l’approfondissement de la transe.

La Neuro-Hypnose 

La Neuro-Hypnose est une thérapie qui se base sur des résultats rapides. Ici, le thérapeute fait parvenir au client les éléments dont il a besoin pour sa thérapie. L’induction peut être permissive ou directive, la séance peut se dérouler sous transe profonde ou comme une hypnose conversationnelle. Dans ce cas, le thérapeute emmène le client vers un état de mieux-être afin de trouver des solutions adaptées à un langage particulier. La Neuro-Hypnose emprunte divers procédés à tous les autres types d’hypnose. Ce processus se base sur la subjectivité du client, un outil de communication, de changement et d’évolution.

A découvrir également : Quels sont les effets secondaires de l'échinacée ?

L’auto-hypnose

Comme son nom l’indique, l’auto-hypnose est une pratique qui permet à une personne de s’induire seule dans un état hypnotique sans l’aide d’un thérapeute. Elle facilite ainsi le lâcher-prise et donne le pouvoir de chercher ses propres solutions pour améliorer son quotidien. L’hypnose est définie comme un état de conscience modifié donc, l’hypnotiseur n’a pas le pouvoir pour induire cet état de conscience modifié. Ainsi, sans nous en rendre compte, vous atteignez cet état plusieurs par jour, lors des périodes de forte concentration ou de rêveries. À titre d’exemple, la méditation est de l’auto-hypnose. C’est une pratique qui peut s’apprendre seule, mais de préférence, faites-vous accompagner pour plus de facilité et d’efficacité.