Qui a le droit de vendre des dispositifs médicaux ?

Qui a le droit de vendre des dispositifs médicaux ?

Les dispositifs médicaux sont pour la plupart accessibles au public auprès des prestataires et des entreprises spécialisées dans le domaine. Vous avez la possibilité de vous en procurer auprès des petits distributeurs ou dans de grandes surfaces ou auprès des fabricants directement. Cependant, selon la loi tout le monde ne peut pas vendre ces accessoires. Découvrez à cet effet ici les personnes physiques ou morales qui en ont le droit.

Dispositifs médicaux et réglementation de vente

Les dispositifs médicaux sont un ensemble de produits mis à la disposition des patients. Ceux-ci sont prescrits ou recommandés par des professionnels de la santé du domaine médical. Sachez que les dispositifs médicaux n’ont pas une action pharmacologique ni métabolique.

Lire également : Est-ce que les ASH font partie du personnel soignant ?

La vente des dispositifs médicaux était à la base destinée uniquement aux pharmaciens. Toutefois, les détaillants, les grandes surfaces et certaines entreprises sont autorisés à vendre des dispositifs médicaux.

En réalité, les produits du dispositif médical ne présentent pas le même niveau de danger pour les utilisateurs que sont les consommateurs. Bien que les consommateurs ne soient pas toujours en contact avec le fabricant, il est du devoir des distributeurs d’en assurer la qualité.

A lire en complément : Comment améliorer la gestion de risques en entreprise ?

Acheter un dispositif médical

Jusqu’à un passé récent, la vente des dispositifs médicaux était uniquement réservée aux pharmaciens. Mais comme vous avez pu le constater, cela a changé. Vous pouvez en effet les retrouver dans un magasin en ligne ou physique certifié. Ces dispositifs médicaux sont aussi directement disponibles en vente libre chez les prestataires ou chez les fabricants.

Certains accessoires de ce type ne sont que disponibles chez les praticiens ou spécialistes. Les dispositifs d’optique comme les lunettes ne sont vendus que chez les opticiens et les lunettiers titulaires d’un diplôme adéquat.

Les dispositifs médicaux pour les diagnostics in vitro sont disponibles en pharmacie. Les audioprothèses et orthèses quant à elles, sont disponibles auprès des professionnels ayant une autorisation ou un certificat.

Pour vendre un dispositif médical, vous devez respecter les lois qui régissent ce secteur d’activité en Europe. Ces prérogatives déterminent essentiellement les précautions sanitaires que les fabricants et les vendeurs doivent adopter pour concevoir et vendre de tels dispositifs.

Dans la zone Europe, les dispositifs médicaux ont le marquage CE. Pour que vous obteniez cette certification, vous devez fournir des documents techniques qui attestent que vos produits sont légaux, de qualité et sans danger pour la santé des personnes qui les porteront.

Obligations de vente de dispositifs médicaux

Pour avoir accès à la vente des dispositifs médicaux, il vous faut en premier lieu être enregistré.

Toute entreprise qui vend des dispositifs médicaux sans respecter cette prérogative encourt une sanction très lourde. Celle-ci donne généralement droit à une amende et à une peine qui va l’interdire de commercialiser ou de vendre ses produits.

Ainsi qu’ils sont spécialistes ou généralistes, tout distributeur doit nécessairement se faire enregistrer et respecter les règlements relatifs aux dispositifs médicaux. Les autorités sanitaires sont responsables du respect des règles en la matière de vente de dispositifs médicaux.

Conclusion

Ainsi, pour vendre des dispositifs médicaux, vous devez bénéficier d’une certaine certification. Pour l’obtenir, vous devez présenter aux organes de votre pays régissant ce secteur, les documents nécessaires pour votre accréditation.