Vivre avec une stomie : les stomies digestives et urinaires en 3 points

Vivre avec une stomie : les stomies digestives et urinaires en 3 points

La stomie, qu’elle soit digestive ou urinaire, est toujours synonyme de changement de vie. Et comme tout être humain, on dramatise toujours les scénarios qui y sont liés. Est-il réellement possible de vivre presque normalement avec une stomie ?

Une stomie en bref

Stomie vient du grec “stoma” qui signifie ”bouche”. Pourtant, quand on fait une stomie, on parle de la création d’un “anus artificiel”. Explication : la stomie est un abouchement, un conduit artificiel greffé sur une partie de l’organe digestif du patient qui débouche sur un orifice artificiel créé sur sa peau. Elle sert le plus souvent à la défécation artificielle parce que les organes concernés ne peuvent plus assurer cette fonction.

A lire aussi : Combien coûte une prise de sang sans ordonnance ?

Certains patients doivent vivre avec une stomie le restant de leur vie, ce qui nécessite une adaptation radicale. Mais la stomie peut également être une situation temporaire, le temps que la pathologie du patient soit guérie. Mais même dans tous les cas, il est toujours nécessaire d’apprendre à vivre avec la stomie.

A lire en complément : Quel cursus suivre pour devenir orthodontiste ?

Les trois types de stomies les plus rencontrés

Il existe trois principaux types de stomies : le l’iléostomie, la colostomie et l’urostomie. Les deux premiers types de stomies font partie des stomies digestives. L’urostomie quant à elle est la stomie pratiquée pour créer une évacuation artificielle de l’urine. Les stomies digestives sont pratiquées pour l’évacuation de matières fécales.

Il est nécessaire d’apprendre à vivre avec une stomie digestive parce que la personne stomisée ne peut pas contrôler naturellement sa défécation. Raison pour laquelle il faut porter une poche pour recueillir ces matières fécales. Bien que cela puisse paraître plus facile, apprendre à vivre avec une stomie urinaire est également une nécessité.

Vivre avec une stomie : comment s’adapter ?

Vivre avec une stomie, qu’elle soit digestive ou urinaire nécessite avant tout une acceptation. Avec le recul, le patient doit pouvoir vivre avec une stomie digestive ou urinaire en se disant que cette solution, qu’elle soit temporaire ou définitive, est même synonyme de soulagement.

Pour mieux vivre avec une stomie et l’accepter rapidement, vous pouvez vous rapprocher d’un stomathérapeute. Les adaptations à prévoir sont relatives à l’hygiène et aux soins de la stomie et de la poche, à l’alimentation et aux activités physiques. Bien sûr, une stomie ne doit pas être gênée par le port d’une ceinture ou d’un vêtement trop serré.