Les acouphènes : symptômes, causes et conséquences

Les acouphènes : symptômes, causes et conséquences

Les acouphènes sont un phénomène fréquent et handicapant qui surviennent généralement chez les personnes âgées, mais qui touchent également les jeunes, exposés au bruit et à des traumatismes sonores. Bien qu’ils disparaissent généralement avec le temps, il est tout de même judicieux de s’informer sur le sujet. Dans cet article, découvrez ce que c’est qu’un acouphène, ses symptômes, ses causes, et ses conséquences.

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Un acouphène est une sensation auditive anormale (bourdonnements, sifflements, tintements) en l’absence de tout stimulus extérieur.

A lire également : Pourquoi et comment choisir une brosse à dents électrique ? les avantages

Ainsi, on parle d’acouphènes lorsque vous ressentez des bourdonnements ou d’autres bruits dans une ou deux de vos oreilles. Le son ressenti lorsque vous souffrez d’acouphènes n’est pas produit par un bruit extérieur, et personne d’autre ne peut généralement l’entendre. Les acouphènes sont un problème de santé assez répandu. Ils touchent entre 15 et 20 % des populations et sont notamment fréquents chez les seniors.

À quoi le reconnaît-on ?

Les acouphènes sont le plus souvent décrits comme un bourdonnement dans les oreilles, même si aucun son extérieur n’est présent. Cependant, ils peuvent également provoquer d’autres types de bruits fantômes dans vos oreilles, notamment :

A découvrir également : Trouvez un vétérinaire fiable pour votre animal de compagnie

  • Le rugissement ;
  • Les cliquetis ;
  • Le sifflement.

La plupart des personnes souffrant d’acouphènes ont des acouphènes subjectifs, c’est-à-dire des acouphènes que vous êtes le seul à entendre. Les bruits d’acouphènes peuvent varier en hauteur, allant d’un rugissement grave à un grincement aigu, et vous pouvez les entendre dans une seule oreille ou dans les deux. Il arrive que le bruit soit si intense qu’il vous empêche de vous concentrer ou de percevoir les sons extérieurs. Cet acouphène peut perdurer ou peut se manifester juste pour quelques jours et disparaître.

Dans de rares cas, les acouphènes peuvent prendre la forme d’une pulsation ou un sifflement rythmique, souvent en phase avec les battements du cœur. C’est ce qu’on appelle un acouphène pulsatile. Si vous souffrez d’acouphènes pulsatiles, votre médecin peut être en mesure de les entendre lorsqu’il vous examine.

Quelles en sont les causes ?

De nombreux facteurs de santé sont susceptibles de provoquer ou de faire empirer les acouphènes.

Les causes courantes des acouphènes

Chez de nombreuses personnes, ce qui provoque des acouphènes est :

  • Une perte de l’audition. Les minces et sensibles cellules ciliées de l’oreille interne (cochlée) vibrent lorsque l’oreille reçoit des ondes sonores. Ce mouvement déclenche des signaux électriques sur le nerf qui relie l’oreille au cerveau (nerf auditif). Celui-ci perçoit ces signaux et les interprète comme des sons ;
  • Les poils de votre oreille interne déformés ou cassés. Ceci se produit avec l’âge ou lorsque vous êtes régulièrement exposé à des sons forts. Ils peuvent « laisser échapper » des impulsions électriques aléatoires vers votre cerveau, ce qui provoque des acouphènes ;
  • Une infection de l’oreille ou un blocage du conduit auditif. Votre oreille peut se boucher en raison d’une accumulation de liquide (infection de l’oreille), de cérumen, de saleté ou d’autres corps étrangers. Un tel bouchon peut affecter la pression dans l’oreille et causer des acouphènes ;
  • Les blessures à la tête ou au cou. Un traumatisme à la tête ou au cou peut avoir une incidence sur l’oreille interne, les nerfs de la fonction auditive ou les fonctions cérébrales relatives à l’audition. Ces lésions entraînent le plus souvent des acouphènes dans une seule oreille ;
  • Les médicaments. De nombreux médicaments sont capables de causer ou de renforcer les acouphènes. En règle générale, plus ces médicaments sont pris à forte dose, plus les acouphènes deviennent aigus. Bien souvent, ces bruits gênants cessent de se manifester dès que l’on interrompt la prise de ces médicaments.

Au nombre des médicaments qui peuvent être à l’origine de bourdonnements, on peut compter notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et certains antibiotiques, les médicaments anticancéreux, les diurétiques, les antipaludéens et les antidépresseurs.

Les autres origines des acouphènes

Parmi les autres sources moins fréquentes d’acouphènes, on distingue les maladies auriculaires, les traitements médicamenteux de longue durée, les blessures ou les affections qui affectent les nerfs de l’oreille ou le centre de l’audition situé dans le cerveau.

  • Les altérations des os de l’oreille. Le durcissement des os situés dans l’oreille moyenne (otosclérose) est un facteur susceptible d’affecter votre audition et de causer des acouphènes. C’est une pathologie provoquée par une mauvaise croissance osseuse, qui est souvent héréditaire.
  • Les spasmes musculaires dans l’oreille interne. Des contractions (spasmes) des muscles de l’oreille interne peuvent provoquer des acouphènes, une déficience auditive ainsi qu’une sensation de gonflement de l’oreille. Ce phénomène survient souvent sans raison explicable, mais peut également être provoqué par des affections neurologiques, telles que la sclérose en plaques.
  • Les problèmes d’articulation temporo-mandibulaire (ATM). Ces dysfonctionnements de l’articulation temporo-mandibulaire, qui se trouve de part et d’autre de la tête, devant les oreilles, et où la mâchoire inférieure touche le crâne, sont susceptibles de déclencher des acouphènes.
  • Un neurinome acoustique ou d’autres tumeurs de la tête et du cou. Le neurinome de l’acoustique est une tumeur qui se forme sur le nerf crânien allant du cerveau à l’oreille interne et contrôlant les fonctions d’équilibre et d’audition. D’autres tumeurs de la tête, du cou ou du cerveau peuvent également provoquer des acouphènes.

Acouphènes : quelles en sont les diverses conséquences ?

Les acouphènes affectent les gens différemment. Pour certaines personnes, ils peuvent affecter considérablement la qualité de vie (problèmes au travail, dans la vie familiale). Les personnes souffrant d’acouphènes peuvent en outre ressentir les symptômes suivants :

  • de la fatigue ;
  • du stress ;
  • des problèmes de sommeil ;
  • des difficultés de concentration ;
  • des problèmes de mémoire ;
  • la dépression ;
  • l’anxiété et l’irritabilité ;
  • des maux de tête.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Pour certains, les acouphènes ne sont pas très gênants. Pour d’autres, ils interfèrent avec leur vie quotidienne. Au cas où les acouphènes vous gênent, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Vous pouvez consulter votre médecin dans les cas suivants :

  • vous avez des acouphènes à la suite d’une infection des voies respiratoires supérieures, telle qu’un rhume, et ils progressent dans la semaine suivante ;
  • vous avez une baisse de la capacité auditive ou des vertiges accompagnés de bourdonnements d’oreilles ;
  • vous êtes anxieux ou dépressif du fait que vous souffrez d’acouphènes.